Rhône-Alpes : d’innombrables trésors à découvrir


Vins et Grands crus / mardi, février 19th, 2019

Aux portes de la Bourgogne, de la vallée du Rhône Sud et du Jura, la région Rhône-Alpes recèle d’innombrables trésors viticoles. Pinot noir, gamay, syrah, savagnin, chardonnay… Autant de cépages et d’histoires qui continuent d’inspirer les vignerons, jeunes et moins jeunes. D’un méconnu Bugey manicle au glorieux côte-rôtie en passant par les très inhabituels vins jaune ou vin de paille du Jura, j’essaierai sur ce blog de vous faire découvrir (ou redécouvrir) les richesses de nos terroirs.

Je vous ferai partager mes coups de cœur, des rencontres, parfois improbables, souvent délicieuses. Des histoires d’hommes réunis par le vin et pour le vin, qu’ils soient vignerons, sommeliers, cavistes, restaurateurs, écrivains ou simples épicuriens.
Vous noterez ce faisant une sélection de vins français, sélectionnés tout au long de réguliers périples oenotouristiques.
Une démarche qui tend à se démocratiser puisque près d’un Français sur trois explique que le vin et la gastronomie sont des critères majeurs dans le choix d’un séjour.
La région Rhône-Alpes, qui pèse aujourd’hui 13% du tourisme vitivinicole au niveau national, s’est ainsi attachée à promouvoir la structuration et le développement de l’oenotourisme.
Selon les conclusions d’une étude d’Atout France (1), l’agence de développement touristique de la France, Rhône-Alpes est une région d’« oenotourisme diffus où l’on vient d’abord et avant tout pour d’autres atouts » (le patrimoine naturel et la pratique de la randonnée) et «où le vin est une activité complémentaire possible ».
Cette étude (2) précise que seulement 17% des touristes expliquent que la découverte des vins et des vignobles a été la principale motivation de leur venue en Rhône-Alpes tandis qu’ils ne sont que 11% à estimer que la vigne et le vin ont été une raison déterminante à leur venue.

Des usages qui ne concernent que le tourisme vitivinicole mais qui ne modifient cependant pas encore profondément les habitudes des Français au quotidien. La très grande majorité d’entre nous effectuent encore ses achats de vin en grande surface : seulement 4% des clients achètent directement chez les producteurs (14% si l’on compte les achats en magasins spécialisés et autres circuits).

      Atout France (né du rapprochement de Maison de la France, agence de promotion de la France à l’étranger et d’ODIT France, agence d’ingénierie touristique) est désormais l’opérateur unique de l’Etat dans le secteur du tourisme.
      « Tourisme et vin : Les clientèles françaises et internationales, les concurrents de la France. Comment rester compétitif ? »

42 Appellations d’Origine Protégée (AOP) et 14 dénominations en vins de pays (IGP)

Sixième région productrice de vins en 2009 (1) derrière le Languedoc-Roussillon, l’Aquitaine, la région PACA, la Champagne viticole et Midi-Pyrénées, la région Rhône-Alpes compte au total 42 Appellations d’Origine Protégée (AOP) et 14 dénominations en vins de pays (IGP).
Sur les 55 000 ha du territoire régional se répartissent quelque 4 000 exploitations professionnelles spécialisées en viticulture pour un chiffre d’affaires de 338 millions d’euros (2).
En 2009, les récoltes en Rhône-Alpes ont représenté 5% des récoltes nationales (soit 2,4 millions d’hectolitres).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *